"Voyage pour la vie" des zapatistes, du CNI et du FDT, laissez-les entrer !

Appel des femmes, personnes trans, inter et non-binaires de l’Autre Europe réuni-es à Notre-Dame des Landes pour la rencontre ¡Muchas luchas para vivir, un mismo corazón para luchar ! (de nombreuses luttes pour vivre, un même cœur pour lutter !)
Cinq-cents ans après la conquête des Amériques, une délégation Zapatiste, du Congrès National Indigène et du Front pour la Défense de la Terre et de l’Eau des États de Tlaxcala, Puebla et Morelos s’apprêtent à commencer une tournée pour la Vie en Europe.
De nombreuses organisations, collectifs et personnalités se sont adressées le 13 juillet au gouvernement français pour garantir l’entrée de cette délégation à Paris. A ce jour, la situation n’est toujours pas débloquée.

Iels ne viennent en Europe ni pour faire du tourisme, ni pour faire du commerce. Iels entreprennent un « voyage pour la vie », pour rencontrer d’autres personnes et d’autres collectifs qui, comme elleux, inventent un quotidien plus respectueux du vivant. La rencontre ¡Muchas luchas para vivir, un mismo corazón para luchar ! exige la fin d’une Europe-forteresse, du racisme d’État des discriminations de genres et de toute forme de discrimination, pour une libre circulation des personnes indépendamment de leur origine, classe sociale, identité de genre, ou âge.

En 1994, la presse du monde entier a rivé ses yeux sur le soulèvement armé de l’EZLN. Depuis, les Zapatistes construisent l’autonomie malgré le harcèlement des gouvernements dans un grand silence médiatique, mais leur action demeure exemplaire et historique.
Cette tournée pour la vie s’inscrit dans des cadres d’échanges internationaux, interculturels et politiques, qui s’engagent contre le capitalisme et contre le patriarcat, pour la vie et pour l’humanité.

Depuis la rue, la rage, la résistance et la rébellion, nous exigeons que la délégation zapatiste, du CNI et du FDT puisse entrer en Europe.

Nous vous appelons à nous rejoindre toutes et tous au Rassemblement devant la préfecture de Nantes vendredi 30 juillet à 16h30