Un ministère qui devra être à la hauteur de l’enjeu public

Le suspense est donc terminé. Une nouvelle première ministre a été nommée et en corollaire un nouveau gouvernement.

Un ministère de la fonction publique a été conservé dans le nouvel organigramme gouvernemental.

Si le maintien d’un ministère de plein exercice est bien une décision importante, après un quinquennat de casse méthodique de la fonction publique à travers la loi de transformation de la fonction publique et de démantèlement des services publics, il importe surtout aujourd’hui que la fonction publique et les services publics soient enfin une priorité pour ce quinquennat, que des mesures concrètes soient prises et que la population et les agent-es publics ne soient plus sacrifié-es.
Les services publics sont essentiels à l’ensemble de la population.

Pour Solidaires, l’urgence est là pourtant :

  • des moyens matériels pour les services publics sur l’ensemble du territoire.
  • l'arrêt des démantèlements des administrations et services publics dans les territoires, et un plan de développement des services publics (en particulier santé, école, autonomie, écologie).
  • l’arrêt des recrutements sous contrat au profit de recrutements massifs sous statut et un plan de titularisation permettant de lutter contre une précarité toujours plus importante
  • Un arrêt de la dégradation des conditions de travail des agent-es liée à des réorganisations incessantes qui ont des objectifs uniquement budgétaires
  • des mesures urgentes en faveur des rémunérations, la revalorisation du point d’indice, l’attribution d’un nombre de points d’indice identiques pour tous-tes
  • des mesures immédiates et contraignantes visant à la revalorisation des carrières et à l’égalité salariale.
  • Des mesures extrêmement fortes contre les violences sexuelles et sexistes, conjugales et au travail. Il ne saurait être question que cette problématique puisse être remise en cause ou minimisée par quelque personne que ce soit.

C’est sur ces questions que Solidaires Fonction Publique continuera à se mobiliser et organiser la riposte.