Face à la pandémie, le gouvernement français a fait le choix délibéré de faire vivre, en toute irresponsabilité, la population avec l’épidémie. Sans mettre toutes les mesures de protection à sa disposition : manque de masques, de lits de réanimation, de matériel, de personnel ; une stratégie du « dépister tracer isoler » désordonnée; un calendrier de vaccination lent parce que adapté aux profits des actionnaires des grands groupes pharmaceutiques s’arrogeant l’exclusivité de la fabrication pour garantir leurs profits, en faisant jouer les prix par l’offre et la demande alors que des vies sont en jeu, et alors que la recherche a bénéficié de milliards de fonds publics.

Depuis Octobre, plusieurs dizaines de pays dont l’Inde et l’Afrique du SUD demandent à l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) la levée des droits de propriété intellectuelle sur les vaccins et traitements anti-covid, rejoints par plus de 500 parlementaires, plus d’une centaine d’organisations, l’Union Africaine, l’OMC afin que puisse être mise en place une fabrication massive de vaccins et de traitements sur toute la planète pour faire face à la pandémie.

La France et l’Union Européenne ont voté contre ! Alors qu’aucun débat parlementaire n’a eu lieu sur cette question !

En Inde, seule 2 pour 100 de la population est vaccinée. L’Inde doit faire face à une épidémie meurtrière, dont rien n’exclue qu’elle traverse les frontières : 3500 morts par jour, plus de 225 000 morts, qui doivent désormais être brûlés sur des bûchers de façon industrielle. Et d’autres pays ne sont pas en reste. Ce n’est pas l’envoi « généreux » par la France de quelques générateurs d’oxygène qui permettra de faire face à cette catastrophe humanitaire.

De nombreuses campagnes de la part de chercheurs, scientifiques, d’organisations dont SUD Santé-Sociaux, SUD-Chimie, SUD Recherche, SUD Industrie, Solidaires font partie ont fini par mettre en lumière l’inacceptable. Le Président des Etats-Unis Joe Biden commence à s’exprimer en faveur de la levée des droits sur les brevets des vaccins, suivi par la Nouvelle- Zélande. Pascal Lamy, ancien directeur de l’OMC, nous expliquait avec regret il y’a quelques jours sur France Info que la question de la levée des brevets se posait aujourd’hui au vu de la situation sanitaire préoccupante.
Tous ces magnats de la Finance avouent ainsi que la levée des brevets aurait pu être une arme efficace contre la pandémie. Pourtant, Emmanuel Macron, qui n’est pas à un paradoxe près, persiste et signe. Après avoir suivi Biden dans ses propos et s’être enfin positionné timidement pour la levée des brevets, il met désormais en avant que ce n’est pas la solution la plus efficace, celle-ci étant la production massive de vaccins par les entreprises pharmaceutiques dédiées- pour le plus grand profit des actionnaires, le marché étant évidemment gigantesque-, prétextant que les pays pauvres n’auraient pas l’ossature industrielle pour produire ces vaccins.

Ces propos, empreints de néocolonialisme, alors même que les pays du Nord ont toujours entravé le développement industriel dans les pays du SUD sont inacceptables, et sont faux. Un pays comme l’Inde est tout à fait capable de produire des vaccins au-delà de la seule sous-traitance. Et une aide pour permettre aux pays les plus pauvres de maîtriser les technologies de production, qui serait le juste retour des choses, est évidemment à l’ordre du jour. Elle est d’ailleurs demandée par l’OMS.

Les droits fondamentaux des Populations, les biens communs de l’Humanité ne peuvent être pris en charge par une poignée d’individus qui ne soucient que de dividendes et de profits à générer. Continuons à faire pression sur la France et l’Union Européenne en demandant la levée des brevets pour les vaccins et les médicaments. Près de 200 000 signatures ont déjà été récoltées sur la pétition RIGHT 2 CURE : il en faut un million pour obliger l’Union Européenne à revoir sa copie.

https://noprofitonpandemic.eu/fr/

Continuons aussi à exiger la réquisition des entreprises pharmaceutiques pour la production de ces vaccins et traitements médicaux, pour fournir en quantité suffisante et gratuitement les peuples du monde entier et éviter les pénuries.
https://www.wesign.it/fr/sante/brevets-sur-les-vaccins-anti-covid-stop-requisition-

Lieux et dates de rendez-vous sur le site