Depuis plusieurs jours, nombre de travailleuses et travailleurs se mobilisent pour obtenir de vraies hausses de salaires. Pour le moment, Amazon France ne concède dans le cadre des négociations annuelles collectives (NAO) que 3% d’augmentation. Des miettes pour une entreprise qui a fait des centaines de milliards de profits sur le dos des salarié-es, au sens propre. Et notamment pendant la crise sanitaire et ses confinements où ses profits ont été indécents !

Dans cette lutte, les camarades des syndicats SUD Solidaires à Amazon jouent un rôle essentiel dans la structuration de la lutte, au côté des autres syndicats.

L’Union syndicale Solidaires soutient le mouvement engagé à Amazon.

Au lieu de combattre le nouveau syndicat américain implanté dans ses entrepôts aux États-Unis, Jeff Bezos doit payer !

Plus généralement, l’Union syndicale solidaires réclame :

- un smic à 1700 euros net

- une hausse immédiate des salaires de 400 euros

- et une limitation des revenus de 1 à 5 au maximum !

UNE AUTRE RÉPARTITION DES RICHESSES S’IMPOSE !