L’Union syndicale Solidaires proteste contre l’annonce par le Ministre de l’Intérieur de la dissolution du Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF) et tient à apporter son soutien et à ses membres.

Cette organisation dénonce et lutte contre les actes et discriminations dont les personnes de confession musulmane ou considérées comme telles sont victimes, que ces actes soient commis par des personnes, des institutions ou l’État lui-même.

Cette décision est particulièrement grave et tend à montrer que le gouvernement ne supporte ni cette liberté d’expression là, ni l’organisation des victimes du racisme par leur propres moyens, remettant ainsi en cause la liberté d’association.

Elle s'inscrit dans un durcissement autoritaire et réactionnaire du gouvernement qu'incarnent les deux projets de loi liberticides sur le "séparatisme" et la "sécurité globale" mais aussi les amalgames et stigmatisations colportées par plusieurs ministres en exercice, y compris à l'encontre de syndicats et associations du mouvement social.

Solidaires appelle à refuser les divisions, à se battre contre tous les racismes, à défendre les libertés publiques, et à construire des réponses aux urgences sociales.