Les alternatiba, ces initiatives citoyennes qui veulent promouvoir les alternatives au dérèglement climatiques se multiplient partout en France et au-delà. Plus d’une centaine de villages a déjà eu lieu ou est programmée tout au long de l’année. A Marseille, l’Alternatib’Aioli devait s’installer le 27 juin grâce à la mobilisation de 150 bénévoles et 130 organisations locales.

C’était sans compter le refus du maire, Jean-Claude Gaudin, de voir s’installer toutes ces initiatives le temps d’une journée. C’est le même qui a inauguré le 4 juin le forum méditerranéen sur le climat en déclarant que « les collectivités territoriales sont au coeur de la lutte contre le changement climatique ».

L’union syndicale Solidaires, engagée dans le processus de mobilisation, apporte son soutien à l’élan de solidarité qui s’est mis en oeuvre pour le maintien de l’événement et appelle les militant-e-s des Bouches du Rhône à participer aux rendez-vous prévus le mercredi 24 juin à 17h30 sur le vieux-port (sous l’ombrière) pour l’accueil de l’arrivée du Tour Alternatiba et le samedi 27 juin à 14h au Cours Julien pour le Village des Alternatives au dérèglement climatique Alternatibaïoli.

Paris le 22 juin 2015