Depuis 1998, les journées Intersyndicales Femmes réunissent au mois de mars entre 300 et 400 militant es de la CGT, de la FSU et de l’Union Syndicale Solidaires. Après une session annulée en 2020, et une session exclusivement en visio en 2021, elles auront lieu cette année à la Bourse du travail, salle Hennaff, à Paris les 24 et 25 mars et seront aussi retransmises sur internet en direct.

Depuis 25 ans, ces deux journées de formation intersyndicale donnent la parole à des chercheuses et des associations sur quatre thèmes relatifs aux droits des femmes et permettent à l'ensemble des participantes de réfléchir, échanger et s'armer pour porter ces questions dans nos organisations syndical es respectives et au delà.

Elles nous permettent aussi de voir comment la domination patriarcale s’exerce sur nos vies entières et démontrent que les luttes pour l'égalité professionnelle comme celles contre les violences sexistes et sexuelles sont des enjeux profondément sociaux et syndicaux.

Les journées Intersyndicales Femmes nous rappellent chaque année que rien n'est totalement acquis et que de nouveaux droits sont à conquérir.

Alors que le président / candidat Macron persiste à prétendre que l'égalité professionnelle est une grande cause nationale, la matinée de jeudi sera consacrée à un bilan du quinquennat sur le sujet.

ous enchainerons la journée sur le thème des inégalités dans le sport mais aussi comment le corps des femmes dans ce domaine est aussi un enjeu de pouvoir pour les décideurs.

Dans le contexte politique marqué par les idées d’extrême droite et les projets de certain es candidat es de remise en cause d'un certain nombre de droits des femmes nous débattrons vendredi matin sur Femmes et extrême droite. Nous conclurons les journées intersyndical es par une table ronde sur inégalités de genre et crise écologique.

L’énergie et l'intelligence collective qui se dégagent de nos rencontres sont des leviers incontestables pour nos organisations syndicales et renforcent notre détermination pour mener les luttes féministes sur nos lieux de travail comme dans l'ensemble de la société.

arton26843