CGTSudFsu

Précarité, pauvreté, licenciement menacent de larges couches de la population.

Les premiers de corvée, la jeunesse, sont et risquent d’être encore plus les premières victimes de la situation économique, sociale et sanitaire.

C’est pourquoi, dans toute la France, CGT, FSU, Solidaires, UNEF et les organisations lycéennes, appellent à se mobiliser le jeudi 4 février, après les mobilisations dans la santé le 21 janvier, l’enseignement le 26, l’énergie le 28, pour que les jeunes et moins jeunes, salariés du privé et du public se retrouvent, ensemble pour dire stop, ce sont des emplois qu’il faut créer, ce sont les salaires qu’il faut augmenter, si l’on veut réellement s’en sortir !

Stop aussi à une politique sanitaire marquée par les atteintes au service public de santé. Après les pénuries de masques, les pénuries de tests, les pénuries de vaccins ? Ce n’est pas acceptable.

Nous ne voulons pas des licenciements, de la pénurie, des lois liberticides.

Place aux besoins sociaux.

Trois rassemblements dans notre département, avec bureaux d’embauche, de 10h 30 jusqu’à 14h30, devant les chambres de commerce et d’industrie :

Montluçon : 31-35 Quai Louis Blanc ’Bat Fag)
Moulins : 17 Cours Jean Jaurès
Vichy : 5 à 15 rue Montaret

Article publié le 4 février 2021