Le 1er Ministre s’en enorgueilli : « pour la première fois depuis 1958, nous allons présenter en 2014 un budget en diminution ». Cela implique des coupes budgétaires massives : 15 milliards en tout, 6 pour la sécurité sociale, 3 pour les services publics. Il faut continuer à démonter la propagande visant à faire croire que des efforts immenses seraient fournis pour l’éducation : on en est très loin.

Lire la suite ...

Article publié le 23 octobre 2013