Communiqué de soutien aux camarades de Poitiers !

Depuis quelques jours des camarades antifascistes font face à un déferlement de haine et un harcèlement ciblé ! Ce déchaînement fait suite à une altercation le samedi 4 juin dernier au matin sur le marché Notre-Dame à Poitiers. Là, nos camarades rencontrant des membres du parti fasciste « reconquête » ont simplement jeté à terre et déchiré leurs tracts et scandé des slogans afin d’empêcher la peste brune d’œuvrer. Nulle agression donc, au contraire de ce que se plaît à diffuser la fachosphère mais bien une réaction à la mesure du caractère nauséabond des idées diffusées.

Et puisque nous ne le dirons jamais assez, nous le répétons une nouvelle fois : la démocratie, ce n’est pas tolérer l’intolérable ! Il n’y a aucune liberté d’expression à faire valoir quand cette expression incite à la haine raciale.

Depuis nos camarades font face à un harcèlement : innombrables messages menaçants et appelant à la violence, circulation de photos et de vidéos ciblant personnellement les militant.es, appel au lynchage,etc. Voilà le véritable visage et les méthodes de ces partis et groupes fascistes qui gangrènent et dévoient la démocratie et la liberté en prétendant s’en draper et la défendre, car comme le disait Umberto Eco : "On peut jouer au fascisme de mille façons, sans que jamais le nom du jeu change ».

Rappelons que le gourou de « reconquête » a déjà été condamné deux fois pour provocation à la haine raciale, à la haine religieuse, et à la discrimination raciale. Il est aussi accusé d'agressions sexuelles par plusieurs femmes et sous le coup de nombreuses poursuites passées ou en cours pour "complicité de provocation à la haine raciale et d'injure raciale", provocations à la haine et injures ou contestation de crime contre l’humanité,etc. Voilà l’incarnation de ce parti et de ce qui leur sert d’idées.

Le collectif antifasciste de Vendée constitué des organisations signataires de ce communiqué appelle au soutien des camarades antifascistes de Poitiers dans les rues comme sur les réseaux !

Pas de place pour la peste brune, ni là bas, ni ici, ni maintenant ni dans l’avenir !

Pas de fachos dans nos quartiers, pas de quartiers pour les fachos !

Derrière le fascisme se cache le capital. La lutte antifasciste est internationale ! ¡ No pasaran !

Signataires : action antifasciste La Roche-Banlieue ; Attac Vendée ; Bastyon ; fédération anarchiste groupe Henri Laborit ; SUD Éducation 85 et Solidaires Vendée.