SolidairesFéministeAntifascisteLgbt+

Avec l’Élection de 89 députés, le Rassemblement national entre en force à la chambre des députés. C'est un coup dur pour la démocratie et pour le rayonnement de notre pays dans le monde. L'Allier n'a malheureusement pas été épargnée par cette poussée historique du parti de Marine Le Pen, puisque sur la deuxième circonscription, c'est le candidat du RN qui l'a emporté, face à une candidate de la NUPES que Solidaires Allier avait fait le choix de soutenir pour conjurer ce péril.

Malheureusement, une faible majorité (un peu plus d'un centaine de voix) a permis au candidat du RN de s'imposer, sans faire campagne, et en refusant toute confrontation avec les médias durant la campagne.

Pour la ville de Montluçon, c'est un véritable séisme. La ville dont Jean Dormoy, puis Max Dormoy furent les Maires emblématiques a aujourd'hui la "gueule de bois". Mais pour Solidaires Allier, le combat que menèrent les antifascistes de notre ville contre l'extrême droite et ses idées nauséabondes ne s'arrêtera pas pour autant. Au contraire, avec les autres forces progressistes, nous continuerons à défendre les droits des immigré-es, et à nous investir dans les luttes antiracistes, féministes, LGBT+, et contre toutes les formes de discrimination d'où qu'elles viennent. Pour nous, l'extrême droite est et restera un danger mortel pour la société.

Lire ICI le communiqué national de L'Union Syndicale Solidaires

Retour à la page d'accueil de Solidaires Allier