C’est une déclaration liminaire qui fera date à la SNCF, et peut être école dans d’autres services publics, voir dans certaines entreprises. Les élus SUD Rail Nivarnais n’ont pas mâché leurs mots pour exprimer tout le dégout qu’inspirent certains cadres "supérieurs" dont la mission apparait de plus en plus clairement : désorganiser et détruire les services publics, afin de les livrer aux appétits des vautours et des spéculateurs.

Dans cette déclaration, Sud rail met à jour les mécanismes et les stratégies à l’œuvre pour casser celles et ceux qui luttent, et mettre au pas les personnels récalcitrants, avec l’intention à peine voilée de faire coup double, se débarrasser des gêneurs et réduire drastiquement les effectifs. Cela d’autres à France-Télécom, devenu depuis Orange l’ont vécus, et peuvent témoigner que les propos tenus dans la déclaration de Sud rail lu lors du CE du 28 août 2018 sont conformes aux stratégies mises en œuvre auparavant chez eux, et maintenant appliquées dans tous les services publics dans le but de les détruire. Une déclaration à lire absolument.

La déclaration de SUD Rail nivarnais au CE du 28 août 2018

Article publié le 10 septembre 2018