Communiqué de presse : 4 % de revalorisation des pensions, ce n’est pas protéger les retraité·es contre l’inflation.

Le gouvernement a réussi à faire voter une revalorisation des pensions des régimes de base de 4 % le 1er juillet. Le ministre Le Maire affirme à tort « Oui, nous protégeons intégralement nos retraités contre l’inflation. Les pensions de retraite sont revalorisées de 5,1 % en 2022 : 1,1 % en janvier et 4 % depuis juillet. Cet amalgame n’est pas correct :

- Le 1,1 % du 1er janvier est censé solder le passé de l’année 2021, ce qui est loin du compte.

- Le 4 % au 1er juillet est censé compenser l’inflation de 2022, ce qui est, aussi, loin du compte et bien loin de l’inflation réelle de 2022.

Pour maintenir le pouvoir d’achat depuis 2014, année de début des gels des pensions, il faudrait :

- revaloriser de 11,2 % les pensions au 1er juillet 2022,

- accorder une « prime » correspondant à 3,5 mois de pension pour compenser la somme des pertes accumulées pendant les 102 mois depuis 2014.

Au-delà de ces mesures de rattrapage du pouvoir d’achat, Solidaires revendique :

- De porter les petites pensions au niveau du SMIC, le minimum pour vivre.

- De revaloriser les pensions (base et complémentaires) au rythme de l’évolution du salaire moyen.