Les résultats de la première élection des délégué-es des travailleurs/euses des plateformes viennent de tomber et on peut affirmer qu'ils sont catastrophiques.

En effet, à leur invisibilisation, s'est ajoutée l'absence des acteurs les plus représentatifs des professions concernées dont le CLAP, qui appelait cependant à voter pour notre liste, la révélation d'un possible conflit d'intérêt qui vise le Président de l'ARPE, l'organisme en charge de l'organisation du scrutin, et des problèmes techniques majeurs de transmission des identifiants de vote aux électeurs/trices concernés.

On ne sera donc guère surpris que, dans le secteur des livreurs/euses, qui comptait près de 84.000 inscrit-es, où notre organisation concourait, seul 1,83 % d'entre eux/elles ont voté…Nous remercions malgré tout, les dizaines de coursiers de Deliveroo, Lyveat, Stuart et Uber Eats dont le choix s'est porté sur notre liste qui fait que nous sommes, avec un score de 5,86 %, représentatifs, soit une piètre consolation dans un océan d'abstention.

C'est pourquoi nous soutenons le recours en annulation de ce scrutin formé par la CNT-SO et revendiquons qu'il se tienne, pour une véritable représentativité, par entreprise, sur le modèle des élections professionnelles et tenant compte de la récente condamnation pénale de Deliveroo reconnaissant que les livreurs sont de fait des salarié-es.

Le législateur, qui sera renouvelé le mois prochain, doit aussi pleinement s'emparer de cette situation - rappelons que le cadre de cette élection a été fixé par ordonnance donc par l'exécutif - ainsi que l'adoption de la présomption de salariat pour ces travailleurs/euses. Quelle que soit l'issue de ce qui précède, nous poursuivrons résolument notre engagement auprès d'eux/elles !

CONTACT PRESSE

Laurent Degousée

Référent plateformes

Tél. : 07 64 62 92 23