Luttes féministes en Haute-Garonne : les femmes en première ligne et surtout très mobilisées.

8 mars avec la grève féministe, 28 septembre avec le droit à l’IVG, 25 novembre pour la lutte contre les violences sexistes et sexuelles, Pride, le mouvement féministe toulousain et dans le Comminges est particulièrement mobilisé depuis plusieurs années.

8 mars 2022

Des milliers de personnes descendent régulièrement dans la rue et donnent de la visibilité aux luttes féministes. Ces luttes, nous les construisons en intersyndicales mais aussi et surtout avec les associations, collectifs et assemblées autonomes féministes de Toulouse.

Depuis 2012 où nous avions participé localement à un appel à la Grève des Femmes pour le 8 mars, Solidaires 31 s’implique réellement lors de ces moments convergents. Notamment avec le travail syndical essentiel de se mettre au service du mouvement autonome des femmes et minorités de genres, des divers collectifs et associations, et en construisant des ponts avec les autres syndicats (CGT, CNT, FSU) ce qui permet la rencontre puissante et stimulante de femmes de divers horizons en lutte contre le patriarcat, même si des tensions existent.

Si les militant·es de Solidaires 31 sont présent·es sur les temps forts, au quotidien au travail et dans la société contre les violences sexistes et sexuelles et pour l’égalité femmes-hommes, nous avons parfois du mal à organiser nos forces pour lutter ensemble et à mettre au cœur de chaque discussion, au sein de l’Union syndicale 31, la lutte contre la domination patriarcale. C’est pourquoi lors de notre dernier congrès interpro départemental, début 2021, la commission féministe de Solidaires 31 a porté une motion pour réaffirmer nos valeurs féministes et de luttes contre le patriarcart, avec une tolérance zéro allant jusqu’à étudier la possibilité d’exclusion en cas de propos ou comportements sexistes.

La crise sanitaire a eu pour conséquence l’annulation de plusieurs formations et les formations féministes en ont fait partie. Elles sont pour nous essentielles pour participer à la prise de conscience de cette priorité au sein de l’Union et en intersyndicale. Fin 2021 et depuis janvier 2022 nous avons repris ces formations localement:

  • Formation sur l’assurance chômage et la précarité en interpro qui a montré (notamment) que les femmes sont plus touchées que les hommes par ces contre-réformes;
  • Formation sur l’Intersectionnalité pour repenser l’articulation entre genre, race et classe;
  • Formation en février sur comment militer en tant que féministes et syndicalistes en interpro et mobiliser sur le terrain sur les questions féministes et construire la grève féministe du 8 mars sur nos lieux de travail.

Enfin, la grève féministe du 8 mars 2022 se prépare dès aujourd’hui à Solidaires 31 mais aussi partout: sur nos lieux de travails, d’études, dans l’espace public, dans nos domiciles, dans l’ensemble de la société !

contact : solidaires31.fr facebook.com/solidaires31 solidaires31@wanadoo.fr