Les syndicats de la fédération SUD CT syndiquent tous les personnels (titulaires, stagiaires, précaires de droit public et privé) des collectivités territoriales et établissements relevant de leur compétence.
Création : 1997
Nombre d’adhérent-es : 7000
Contact : fedesudct@gmail.com
www. sud-ct.org
Facebook : @fedesudct

Qui a peur de SUD CT à Henin-Beaumont, ville gérée par le R. Haine?

Deux agent·es représentant·es le syndicat SUDCT ont été pris·es pour cible par le maire d’Hénin-Beaumont parce qu’il et elle ont « osé » organiser une manifestation du 1er mai, journée internationale des travailleurs, dans leur ville.

L’appel à mobilisation s’est fait sur la base de la dénonciation de la situation faite au service public local, et aux agent.es qui le font vivre (heures sup. sont non rémunérées, placardisation, brimades, sanctions disciplinaires, inégalités salariales femmes/hommes, déroulement de carrière chaotique, baisse des budgets et des moyens humains, précarisation, externalisation et privatisation, explosion des arrêts maladie, clientélisme …)

En réaction, Un courrier violent calomnieux, jetant leurs noms en pâture, a été envoyé par le maire à chaque agent·e de la collectivité pour faire pression sur les militant·es et dénoncer l’organisation d’une soi-disant manifestation politique.

mobilisation de SUD CT à Henin-Beaumont

Ces attaques, par courrier puis sur Facebook, pointent nommément nos camarades mettant clairement en cause leur engagement syndical et disqualifiant leur fonction de représentant·es du personnel pourtant confié par le personnel municipal.

La réaction brutale du maire d’extrême droite d’Hénin Beaumont révèle la vraie nature de son parti à l’égard du monde ouvrier et de l’action syndicale. Elle révèle son intolérance face à toute opposition ou critique au sein de la mairie. Elle révèle aussi, une véritable déstabilisation face à l’action de SUD.

Si, comme il le prétend, l’action syndicale de SUD est si insignifiante et illégitime… pourquoi une telle débauche d’énergie pour la parer ?

C’est parce que nos militant·es défendent les agent·es, le service public, le statut public, combattent et rendent visibles les régressions sociales instaurées par l’extrême droite, que Steeve Briois déploie tout son arsenal pour les réduire au silence.

La Fédération SUD CT salue le courage de ses 2 militant·es et réaffirme son soutien à la section d’Hénin-Beaumont. Elle sera attentive et réactive à la moindre action de rétorsion à leur égard.

ON AIME NOS VILLES, ON DEFEND NOS SERVICES PUBLICS ET LES AGENT.ES QUI LES FONT VIVRE !