SUD Education fait partie du Collectif contre les LGBTphobies en milieu scolaire. Fatna qui y est mandatée par SUD Education nous explique le travail du collectif.

logo Collectif contre les LGBTphobie en milieu scolaire

Ce collectif s'est créé en 2004 à la suite d'une table ronde réunie lors du Printemps des associations, organisé par l'InterLGBT sur le thème de l'éducation.

Le Collectif éducation LGBT est aujourd'hui constitué de 11 organisations et syndicats représentant l'ensemble de la communauté éducative : parents d'élèves - personnels - lycéen-nes - étudiant-es : FCPE, Ferc-CGT, FSU, Sgen-CFDT et Fep-CFDT, Sud Éducation, UNSA Éducation, FIDL, Solidaires étudiant-es, UNL, UNEF.

Vos derniers communiqués dénonçaient la transphobie en milieu scolaire, peux-tu nous dire quelles actions vous essayez de mettre en place ?

Les derniers communiqués ont dénoncé les suicides d’élèves et d’étudiant-es victimes de transphobie et de lesbophobie. Le collectif et les associations ont interpellé le ministère suite au suicide de la jeune lycéenne Avril-Luna. Ensemble nous avons participé à l’élaboration d’un matériel spécifique à la transidentité pour élaborer un vademecum.

Ce document d’une quarantaine de pages était attendu pour le 17 mai 2021 mais il n’est jamais sorti. A la place, nous avons eu droit à une circulaire parue le 29 septembre. La circulaire est problématique car elle contrevient à l’intérêt supérieur de l’enfant (notre communiqué ici) Nous avons interpellé la défenseure des droits à ce sujet.

Nous l’avons aussi interpellée sur des problématiques sur les bulletins de salaires ou sur les pensions retraites pour les personnes trans de l’éducation nationale.

Quels sont les freins que vous rencontrés ?

Le plus grand est l’absence réel de moyens pour lutter efficacement contre les lgbtiphobies. Cela est sûrement aux réticences qui viennent principalement du ministère et de Blanquer en particulier et cela a des ricochets au niveau local.

Nous tentons d’interpeller les différents rectorats pour avoir des informations sur ce qui est mis en place en termes de formations et de moyens de lutte contre les LGBTIphobies en milieu scolaire et universitaire. Nous constatons que certaines académies semblent faire le travail et que d’autres ne font pas le nécessaire ou pensent le faire. Nous attendons toujours des réponses de certaines académies qui n’ont toujours pas répondu à nos sollicitations.

Le collectif propose des formations interne et a pu participer à des formations aussi bien à l’échelle académique qu’à l’échelle nationale. Mais il y a une certaine lenteur alors qu’il y a urgence à former tous les personnels et à sensibiliser tou∙tes les élèves sur les lgbti.

Quelles sont vos revendications immédiates ?

  • Il faut défendre les personnes touchées par ces discriminations tant individuellement que collectivement ;
  • Les cours d’éducation à la sexualité et à l’affectivité doivent être dispensés partout par des personnels eux aussi formés.
  • Une campagne de sensibilisation contre les LGBTIphobies doit être diffusée de façon massive, dans tous les établissements scolaires relevant des ministères de l’éducation nationale, de l’agriculture et de la santé,
  • Des supports pédagogiques utilisables dans de nombreux enseignements et à travers des projets d’établissements doivent être créés et promus.
  • Les interventions en milieu scolaires doivent être favorisées par des agréments plus larges, des associations représentatives de la diversité de la population LGBTI doivent pouvoir intervenir partout en prévention des violences, non seulement de manière curative.

Les LGBTIphobies n’ont pas leur place à l’école ni dans notre société. Pour parvenir à changer notre société, cela commence à l’école.

Pour contacter le collectif : collectif_educ_lgbt@framalistes.org
Facebook : https://www.facebook.com/CollectifEducLGBTI/?ref=page_internal
Site : https://collectifeduclgbtiphobies.wordpress.com/