Merci à toutes celles et ceux qui sont sorti·e·s le 19 mars dans la rue pour exprimer leur solidarité antiraciste : Égalité pour toutes et tous, justice pour tous et toutes ! Accueil de tou·te·s les réfugié·e·s, quelle que soit leur nationalité !

Nous étions 10000 à Paris, 1000 à Toulouse, des centaines à Avignon, Bayonne, Bordeaux, Caen, Dijon, Lille, Lyon, Metz, Montpellier, Poitiers, Saint-Etienne, Strasbourg, et Lille !

Sans-papiers, familles de victimes de violences policières et pénitentiaires, syndicats,

collectifs de solidarité avec les réfugié·e·s, antifascistes, associations de quartier, organisations de lutte contre l’islomophobie ! D’où que l’on vienne, où que l’on soit né·e, notre pays s’appelle Solidarité !

Nous appelons tou·te·s celles et ceux qui sont retrouvé·e·s ce 19 mars et qui se reconnaissent dans notre appel à la Solidarité (https://antiracisme-solidarite.org/accueil-2/) à faire vivre la solidarité face aux racistes, aux fascistes et à ceux qui veulent le pouvoir et qui veulent parler en notre nom !

Écoutez les sans-papiers qui s’organisent et qui luttent comme Dembélé qui tient, avec ses camarades, 3 piquets de grève depuis 6 mois

« On dit égalité pour tous, justice pour tous. Est-ce qu’on ne partage pas la même planète ?
La
guerre en Afrique nous on connaît depuis longtemps, la guerre déclenchée par des occidentaux. Alors nous les Ukrainiens on est avec eux mais faire une différence entre les réfugiés, les réfugiés africains, les réfugiés syriens, ça c’est du racisme. Ce n’est pas une question de place, c’est du racisme.
On
dit de l’air ouvrons les frontières, la Méditerranée est un cimetière. »

Dembélé Aboubacar, travailleur sans-papiers Chronopost en grève

LA LUTTE CONTINUE !