Solidaires Informatique

Solidaires Informatique est un syndicat des travailleurs-euses du Numérique, du Jeu Vidéo et du Conseil fondé en 2011.

Nous sommes présent-es dans les grandes SSII (Astek, Cap Gemini, Inetum, Solutec, Sopra-Stéria, etc.), comme dans les studios de Jeu Vidéo (Arkane, Blizard, Ubisoft, etc.), logiciels (Mozilla, Red Hat, etc.), des bureaux d'études et bien d’autres !

Notre syndicat essaie d’organiser la résistance dans un secteur peu syndiqué et laboratoire de la “startup Nation” à travers un syndicalisme de lutte et de transformation sociale.

Dans un contexte d’uberisation en marche forcée (auto-entrepreneuriat, freelancing), de sous-traitance forcenée qui détruit les collectifs et la solidarité au travail, nous offrons aux travailleurs-euses isolé-es de se regrouper au sein de sections territoriales afin de recréer du lien et de défendre collectivement nos droits et nos intérêts.

Bien qu’au cœur de l’informatisation galopante de la société, nous restons lucide sur une vision capitaliste de l’informatique qui aliène les travailleurs-euses. Nous proposons une vision raisonnée et humaine d’une informatique émancipatrice.

NOS VALEURS

Notre syndicalisme se veut résolument féministe, anticapitaliste, antifasciste, antiraciste, écologiste, pro-LGBTI+.

Un syndicalisme de terrain qui défends non seulement les droits, et intérêts des travailleurs de notre secteur, mais également une vision de “transformation sociale” de l’ensemble de la société.

Chaque section d’entreprise ou territoriale est pleinement autonome dans ses décisions et ses actions, dans le respect des valeurs Solidaires, Unitaires et Démocratiques de notre syndicat et celles de l’Union Syndicale Solidaire.

NOS ORIENTATIONS

Parmi nos orientations décidées en congrès:

- Promotion et défense du logiciel libre la plus large possible.

- Prise en charge financières des frais de justice dans les cas de violences sexistes et sexuelles

- Soutien au système de santé publique et pour une Sécurité Sociale universelle et solidaire

- Promotion et défense du syndicalisme dans les coopératives

- Prise en compte de la place du numérique face à l’urgence climatique

- Mise en place de garde-fous sur le télétravail pour éviter l’apparition de nouvelles conditions de travail pathogènes